lundi, mai 29, 2017

Trivia

Télépoubelle.
Ca fait quelques jours que je tourne ma plume dans l'ordi  pour écrire quelques phrases sur l'affaire Hanouna;
Pas d'inspiration, d'autant que je ne regarde pas les émissions de cet animateur qui était resté dans mon souvenir comme le naufrageur des après-midis de Europe 1.
Et puis  je trouve cet article du scrogneuneu Daniel Schneidermann (Libé) que j'aurais aimé écrire car il trouve les mots pour le dire et en tire une belle leçon d'absence de morale
http://www.liberation.fr/debats/2017/05/28/hanouna-une-fable-macronienne_1572901

Trains fantômes
C'est pas tous les jours que la SNCF qui a 45 milliards de dettes fait rigoler. Mais quand même !!!
Se faire entuber par une bande de publicitaires logopathes et rebaptiser le bon vieux TGV par un nom imprononçable et intraduisibles dans la majorité des langues étrangères, faut le faire. Inouï, Pathétique...
Alors les cheminots, ça va le train train ?

Le melon
Versailles, toutes les Russies, le Tsar, Macron le vertical Jupitérien, refaire le monde, au moins la Syrie et la Crimée, jusqu'où porterons nous l'admiration qu nous portons à nous mêmes ?
Mais aussi derrière la visite de Poutine une belle expo :
http://www.chateauversailles.fr/actualites/expositions/pierre-grand-tsar-france-1717#l'exposition


dimanche, mai 28, 2017

Raquette et rackett

A la veille du tournoi, la valeureuse association de défense des serres d'Auteuil a saisi Hulot de l'affaire de l'éventrement du jardin des serres et destruction des serres  (largement entamés) qui vise à  satisfaire l'appétit  des dirigeants de la fédération de tennis qui veulent étendre les espaces de Roland Garros.
Plus d'espace pour plus de pèze.

Gazon contre terre battue, le combat est largement inégal vu que les revenus  du tournoi doivent être annuellement de 50 millions € (sponsoring, billetterie, droits TV) et sont propres à convaincre les esprits les plus philosophiques.
En plus la mairie de Paris appuie le projet et constructiviste en diable,  ne loupe jamais une occasion de bétonner les espaces libres , c'est bon pour le business et les promoteurs.
Pour ne pas dire plus.
https://sosparisblog.wordpress.com/tag/comite-de-soutien-des-serres-dauteuil/

A tout hasard la pétition Sauvons les serres d'Auteuil circule encore...
https://www.petitions24.net/serresdauteuil

samedi, mai 27, 2017

A la soupe

Le chiffre paraît difficilement admissible mais la très officielle COMMISSION NATIONALE DES COMPTES DE CAMPAGNE ET DES FINANCEMENTS POLITIQUES (CNCCFP) comptait en 2014 et modestement 431 formations politiques en France dont elle donne la liste, les comptes (enfin) et le montant des subvention publiques éventuelles pour 50 d'entre elles.
http://www.cnccfp.fr/docs/partis/comptes/cnccfp_comptes_2014.pdf

Le nombre est naturellement en augmentation....

Le dossier fait 800 pages et témoigne de l'admirable foi démocratique de nos concitoyens et de l'ardeur civique d'une partie d'entre eux à essayer de se remplir les poches aux frais du contribuable. Mieux, le rapport est présenté d'une telle manière qu'il est impossible de savoir qui est qui, et qui est le faux nez de qui à de notables exceptions près. qui paye qui et au profit de qui.

Du grand art de l'emberlificotage et de l'embobinage ! Gageons que ces distingués embarbouilleurs ne doivent pas trembler beaucoup devant la menace d'une grande loi de moralisation  et d'assainissement de la vie publique.

Le nettoyage des écuries d'Augias était le cinquième des douze travaux d'Héraclès.

vendredi, mai 26, 2017

Exquise complexité

A l'heure où, pour éviter les trous dans la raquette,  le nouveau gouvernement souhaite installer à l'Elysée une super-coordination des services de renseignements et antiterroristes, on essaiera de lire le dernier et dense rapport de la Délégation parlementaire du renseignement (92 pages et prévoir un bon tube d'aspirine)
http://www2.assemblee-nationale.fr/static/14/DPR/i4573.pdf
qui expose la riche multiplicité des services éclatés en une foultitude de ministères et structures, nécessitant une  lourde palanquée de sous-structures  de coordination à l'évidence difficiles à coordonner, qui requièrent donc des superstructures qui elle-mêmes...

D'où la nouvelle tentative de super-super-coordination puisque de l'avis même de la délégation toute tentative de réforme est vouée à  l'échec...

jeudi, mai 25, 2017

Conjuguez-moi le verbe bétonner à tous les temps et tous les modes.

Pressé par l'actualité, on avait omis de signaler une nouvelle qui a causé le ravissement des amateurs de béton parisien et leurs amis dans le besoin.
« D’ici 2021, la Ville de Paris va construire une Arena d'au moins 7.000 places, à proximité de l'AccorHotels Arena et du parc de Bercy (12e) », annonçait il y a peu Jean-François Martins, adjoint à la Maire chargé des sports et du tourisme.

L'avantage de la structure de 100 millions € est de faire disparaître le grand gazon arboré qui est à l'entrée du Parc de Bercy et qui stupidement ne sert à rien sauf à faire pousser de vieux arbres. Des arbres pourquoi faire  alors qu'on peut les remplacer par une grosse merde en verre et béton MAIS qui va suinter le pèze et alléger la misère de ceux qui savent y faire.

Le béton c'est le progrès , le béton c'est le bonheur ! Supprimons les arbres ! A mort les zagons !

mercredi, mai 24, 2017

Ils ne chôment pas

Le porte-parole du gouvernement, Castaner, a dit son «souhait» de voir plusieurs autres Républicains sauter le pas en juin. Il a notamment cité le  Raffarin, autrement célèbre pour ses aphorismes poitevins.
On espère qu'il s'agit là d'une ruse de guerre, car si les Macroniens en sont à recruter des hommes aussi neufs et inspirants que le Raf, on ne donnerait pas cher de leur survie politique à moyen terme.
Le Raf' c'est quand même l'inventeur d'un lemne connu: Les veuves vivent plus longtemps que leur conjoint. 
Immortel...

Autre retour du passé moins révolu qu'on aurait pu l'espérer :Le fringant ministre Richard Ferrand a évoqué mercredi "un cadeau de bienvenue" sous forme de "dénonciations calomnieuses" après la révélation dans Le Canard Enchaîné de la location de locaux appartenant à sa compagne par les Mutuelles de Bretagne à l'époque où il en était le directeur...
Plus ça change...

mardi, mai 23, 2017

Symboles

C'est devenue une nouvelle figure du politiquement correct obligatoire :
La Tour Eiffel sera symboliquement éteinte mardi soir à partir de minuit, pour rendre hommage aux victimes de l'attentat de Manchester, qui a fait au moins 22 morts, a indiqué la maire de Paris.

Les politiciens vivent de symboles plus que d'actions et dans le symbolique les copines de Hidalgo font fort.
Marisol Touraine, ministre socialo,  orthodoxe grand teint , investie par le PS, se déguise désormais en macronite, pour conserver son siège de député. Jouer sur les différents tableaux, kolossale finesse que les électeurs d'Indre et Loire devraient récompenser à sa juste valeur.

D'un autre côté c'est pas mal d'avoir des députés vraiment flottant, sans trop de convictions, accessible à la raison trébuchante et prête à colmater les trous d'une majorité incertaine pourvu qu'on y mette le prix.

Camba lui perd ses nerfs. Tout un symbole aussi...
http://www.bfmtv.com/politique/legislatives-cambadelis-perd-ses-nerfs-et-arrache-le-micro-d-une-journaliste-1170266.html

lundi, mai 22, 2017

Confiance du marché

Hier au marché c'était la foule des grands jours de fête, foule des candidats aux législatives et de leurs distributeurs de tracts.

Même le grand seigneur de la circonscription, le magnifique Cambadélis était là, futur ex premier secrétaire d'un PS qui cherche la soupe, lui qui ne se mélange jamais à un peuple qui pourrait salir son costar et ternir le ciré de ses pompes, entouré d'une forte escouade d'humanistes et secondé par le maire de l'arrondissement. L'heure doit être grave pour justifier un tel déploiement soudain d'affection envers le peuple.

Courageux les maigres représentants déboussolés de la droite Baroin qui naviguent loin de leurs eaux, intrépides les écolos qui viennent draguer dans un quartier bétonné à mort par les promoteurs, optimistes les thuriféraires du jeune et brillant candidat macronien, égarés les candidats divers qui visent seulement a se faire rembourser des frais (faut bien vivre), sautillants les mélanchonistes qui te préparent la grande révolution trotskiste du remplacement final...tout ça dans la plus grande indifférence générale des acheteurs de légumes et vendeurs de poisson qui n'en pensent pas moins et souhaiteraient simplement ne pas avoir comme député une copie de l'ancien.

Peut être aussi pensent-il à Octave Mirbeau dans La grève des électeurs ?

Les moutons vont à l'abattoir. Ils ne disent rien, et ils n'espèrent rien. Mais du moins ils ne votent pas pour le boucher qui les tuera et pour le bourgeois qui les mangera. Plus bête que les bêtes, plus moutonnier que les moutons, l'électeur nomme son boucher et choisit son bourgeois. Il a fait des Révolutions pour conquérir ce droit.


dimanche, mai 21, 2017

Monsieur Hulot n'aura pas de vacances

Monsieur Hulot  ne va pas chômer.

Dans le registre des investissements dingues, dangereux, bétonnophages et follement rémunérateurs ( pour les promoteurs et leurs alliés élus) Notre Dame des Landes n'est pas le seul monstre.

A Gonesse, dans le triangle de terres agricoles du même nom du même nom, à portée de vélo de Roissy, le groupe Auchan   projette la construction d'un gigantesque centre commercial (on manque terriblement de centre commerciaux dans la région) comprenant pour 3 petits milliards

  • 150 000 m2 de surfaces de loisirs dont un parc à thèmes, un parc aquatique, ou un parc des neiges et un parc d'aventure ;
  • 50 000 m2 de surfaces culturelles dont une salle circulaire pouvant accueillir un cirque permanent, une salle de spectacles, une grande halle d'expositions, un espace culturel à destination du jeune public ;
  • 2 700 chambres d'hôtels ;
  • 230 000 m2 de surfaces commerciales ;
  • 10 hectares de parc urbain ;
  • 100 000 m2 d'espaces à usage public ;
  • 7 hectares de ferme urbaine ;
  • 20 000 m2 de restaurants ;
  • 20 000 m2 pour les congrès et séminaires.

et apte à stériliser toute vie économique à 30 km à la ronde.

Des champs, pas d’Auchan ! Au boulot, Hulot ! (Libé)

samedi, mai 20, 2017

L'industrie du vote

Dans ma circonscription électorale parisienne  (qui pour simplifier est distincte de l'arrondissement ou de la carte des quartiers) 24 candidats ont déposé un dossier de candidature, dont les jolis panneaux en tôle, vont agrémenter les abords des écoles et faire le tour du pâté de maisons où est l'école  qui héberge le bureau de vote.

Paris comptant 18 circonscriptions et attirant 374 candidats, avec 874 bureaux de votes, ce sont environ  20 000 des susdits jolis panneaux en  tôle qui proposent la séduisante binette des candidats parisiens et qui doublent la distribution en boite aux lettres des mêmes binettes mais en format plus modeste (distribution qui va coûter à elle seule un modeste 190 millions €...)

Question pour départager les candidats : Si tu considères que les panneaux ne s'installent pas tout seul, qu'il y faut une flotte de camions pour les transporter et une armada d'ouvriers pour les monter (et démonter) et que Paris n'est pas encore toute la France, quel pourcentage du PIB est généré par l'arithmétique électorale ?

On pourrait peut être dématérialiser le toutim...
Comment ça dématérialiser ?
Ben oui,... l'informatique, Internet
Ben non, c'est trop moderne, l'informatique n'est toujours pas enseignée à l'école...comment veux tu que les parlementaires s'y collent...

Pour ceux qui s'intéressent à cette question de l'enseignement du codage à leurs enfants
http://www.fondation-lamap.org/123codez

vendredi, mai 19, 2017

Ca change beaucoup moins que si ça avait changé

Sentiment de déjà vu...

Sur la base militaire de Gao, Macron qui chausse les pataugas de Hollande, a annoncé ce vendredi vouloir accélérer la lutte contre les groupes djihadistes qui déstabilisent le Sahel.
Rude promesse.
Derrière la mâle déclaration se cache un sacré risque d'enlisement qu'un rare article universitaire éclaire d'une lumière très crue...
http://theconversation.com/lhorizon-compromis-de-la-force-barkhane-au-mali-77340
cependant que la Cour des comptes parle au contribuable du coût exorbitant de nos OPEX :

Qui c'est qu'est une grande puissance, hein ?

jeudi, mai 18, 2017

Saloperie d'Ayraultport, ou comment s'en débarrasser

Forcé, le miracle de Notre Dame des Landes n'aura pas lieu car le projet reste une énorme bouse sur les chemins fleuris du bocage nantaise et une mine à faire sauter n'importe quel gouvernement. 

Le projet date initialement de 1963, c'est dire s'il est moderne et finalement attribué à la société Aéroports du Grand Ouest, filiale de Vinci Airports et dont les actionnaires principaux sont Vinci Airports, la CCI Nantes Saint-Nazaire et l'Entreprise de Travaux publics de l'Ouest (ETPO-CIFE) dans un partenariat public-privé qui doit beaucoup au contribuable et qui célèbre l'union sacré du béton débordant et de la gestion municipale et régionale désintéressée.

Donc, à ma gauche, Hulot et ses écolos à ma droite Philippe et ses constructivistes, au milieu mon Macron qui ne tient pas à tout faire péter et au fond, dans les broussailles, les ZADistes. Le coup de la commission pour enterrer le truc est un peu usé alors l'idée géniale est de promouvoir une médiation, mot magique pour résultat incertain mais qui permettra de gagner quelques mois et...de conserver Hulot au ministère ?


mercredi, mai 17, 2017

Dosages

A vos éprouvettes, valeureux chimistes des analyses politiques et fins coupeurs de politiciens en quatre,  le mélange présidant à la composition du nouveau gouvernement (provisoire et transitoire jusqu'aux élections législatives) est complexe.

Des pincées de nouveautés, des recyclages de vieux mâles dominants et encombrants, des femmes endurantes ou sportive, des jeunes ambitieux à la canine droite affûtée, un soupçon de socialos usés sous le harnais, une pointe de centrisme commerçant, au total une salade méli-mélo assez pimentée.

Naturellement, ce n'est pas un gouvernement pour gouverner mais un gouvernement d'entracte pour accompagner le pianiste et préparer les législatives. On peut faire confiance  à l'intelligence politique de la droite, à la finesse de Le Pen et aux simagrées de la Méluche pour lui faciliter la tâche.

mardi, mai 16, 2017

Un grand destin brisé

L'ex fringant Baroin, successif premier ministre putatif de Sarko (exit le Sarko), Fillon (ensarthé le Fifi) et Macron, paraît infiniment fatigué et barouine tristement dans la choucroute. Il a toute les peines du monde à faire face à l'offensive macronienne de charme sur ses troupes assoiffées de places et de bénéfices et si affamées qu'elles commencent à se manger entre elles...

Les gracieuses contorsions d'Estrosi en sont la preuve vivante bien qu'on se demande quel bénéfice Macron pourrait bien tirer de l'achat du maire de Nice qui, pour prouver sa valeur,  en est réduit à faire croire qu'on veut l'acheter...

Le supplice de la droite est prolongé de 24H le temps de vérifier que le nouveau gouvernement ne comporte pas de corrompus, de véreux, de faisandés ou de ripous. Dans ce monde de bisounours, on est jamais assez prudent.
Mais quand même, si les repris de justice sont interdits de ministères ou de mandats, on risque très vite de manquer de personnel.

En attendant la droite se fractionne  et lance de pathétiques appels contradictoires à l'unité, en chassant le maroquin ministériel de la main gauche et les hérétiques de la main droite. Dur de courir deux lièvres à la fois.

lundi, mai 15, 2017

Adoratio

Hier les radios et les télés unanimes  n'ont pas loupé la marche dans l'immense concours des lèches-culs et assimilés trouducs ; Elles ont souligné et confirmé à l'envie que c'était bien le plus beau, le plus jeune, le plus instruit, les plus intelligent, le plus diplômé, le plus mur et le plus habité par l'histoire  des présidents  à qui Hollande remettait les cordons du poêle.
Et que le monde entier nous admirait et nous enviait le personnage , ses pompes et ses oeuvres.
Il n'y avait  pas de chômage pour les flatteurs ni de vacances pour les courtisans.

Et Hollande, dont on ne sait plus très bien s'il croit à ses propres vantardises, qui osait dire sans l'ombre d'un sourire  qu'il laissait la France dans un état meilleur que celui où il l'avait trouvé....La preuve c'est qu' il a été dégagé comme un malpropre par le fils spirituel qu'il feint de s'attribuer. Tant de mansuétude envers son remplaçant ressemblerait-il plus à un savonnage de planche en règle qu'à un adoubement ?

dimanche, mai 14, 2017

Bon débarras

Le plus gros reproche que l'on puisse faire au quinquennat est de durer cinq ans (c'est long cinq ans) et dans le détail, de laisser un chômage obscènement augmenté, une dette publique obèse, des partis populistes plus entreprenants que jamais, au rebours de l'économie, et   un immense mépris des politiciens et une furieuse  et dévorante envie d'en envoyer des bataillons aux galères. A perpétuité, svp. avec le supplice de la roue en sus.

Mon arrondissement est le centre du monde et chez Mahmoud c'est le centre de l'arrondissement, là où le thé est à la vraie menthe, le service affectueux,  et l'humeur citoyenne sans concession.

Hier, malgré le vol des crottes en rang serré, malgré les bouffonneries intéressées du Palois, les contorsions amorales des raclures de toujours ( la main dans l'urne de ma soeur), l'esprit soufflait guilleret et le constat des experts du quartier n'était pas dénué de légèreté. Le consensus était même exceptionnellement optimiste.

Voilà quoi.

Le candidat macronien aux législatives dans l'arrondissement est une curiosité absolue  :  très jeune, doté de compétences, vierge de toute prévarication ,  sans casier judiciaire, doté d'un vrai travail de travailleur qui travaille. il se présente contre l'honnête, éternel, intègre et incorruptible Camba
https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Christophe_Cambad%C3%A9lis
avec une petite chance de le faire tomber...

Le bistrot de Mahmoud est à portée de vote de Notre Dame de Fatima, près de l'hôpital, et comme on a tous de la religion, on en  a profité pour faire une petite prière aux deux petits bergers de Fatima, JACINTA et FRANCISCO MARTO, deux des trois témoins des apparitions de la Vierge canonisés dan la journée.

Dieu, éclaire le choix des électeurs dans le quartier ! Inch 'Allah

samedi, mai 13, 2017

Les statistiques nourrissent le monde ( mais pas seulement)

Où l'on apprend que le monde habité en ses 5 continents compte au total  environ 60 000 carrefours giratoires (que nous appelons ronds points)
A elle seule, la France en dénombre quelques 40 000 qui sont une source inépuisable de richesses municipales et de félicités sans nombre et sans  limite, à 1 million € la pièce en moyenne...
http://www.observatoiredesgaspillages.com/2013/03/la-folie-des-ronds-points/

Suggestion : Dans la fameuse loi de moralisation de la vie publique toujours en préparation depuis quelques décennies, on pourrait inclure avec un immense profit pour le contribuable un moratoire sur la construction de giratoires.




vendredi, mai 12, 2017

Au neuvième tour le vainqueur est ...

Apres les primaires (2 tours chacune) et la présidentielle (2 tours), voici les législatives (2 tours)
à suivre en septembre 2017 par les élections sénatoriales (178 sièges à renouveler) appelées élections par un abus de langage s'agissant  d'un club réduit ou les mecs se distribuent des fromages en toute obscurité.

Macron dans une promesse antérieure a promis de diminuer le nombre de sénateurs. Il pourrait aussi bien supprimer l'ensemble du Sénat par souci de la moralité et de l'hygiène publique sans parler de l'économie de 350 millions €

Au dernier décompte d'avril 2017, avec 618.384 élus, la France comptait un mandat électif pour 104 habitants,  1 un électeur sur 100 est conseiller municipal  et 1, 2 milliard, c’était le coût annuel des indemnités des élus locaux en 2011, évalué par René Dosière.

Une loi sur la moralisation de la vie publique serait en préparation. Elle comporterait ( conditionnel) une prescription proprement révolutionnaire et quasiment avant-gardiste : Un casier judiciaire vierge de niveau B2 (hors condamnations mineures et contraventions) sera également nécessaire pour pouvoir devenir parlementaire.



jeudi, mai 11, 2017

Contre les JO à Paris

Madame Hidalgo, il fut un temps où vous estimiez qu’il n’était ni raisonnable ni acceptable de s’engager dans la «course [olympique] au toujours plus qui a laissé des éléphants blancs et des situations d’endettement dans des villes». Vous déclariez : «Je n’ai pas porté ce projet dans ma campagne. Les Parisiens attendent de moi du logement, des équipements, de la justice, de la facilité économique.»

Ainsi commence la lettre ouverte à Hidalgo parue  dans Libé ce matin
http://www.liberation.fr/debats/2017/05/10/il-faut-retirer-paris-de-la-course-folle-aux-jeux-olympiques_1568563
qui lui demande  de se retirer du projet de JO en 2024, coûteux éléphant blanc, tissu de mensonges optimistes, gros caca de pollution, cataclysme bétonnier de première grandeur, naufrage économique du siècle en préparation.

Faites passer le message...

mercredi, mai 10, 2017

Les coutils sont sorteaux

Après le séisme de grande magnitude, les petites répliques se multiplient.

Les Cocos et les Méluches se crêpent méchamment le chignon au nom du prolétariat qui regarde ailleurs.
Le Hamon veut aller bouder dans son coin avec son morceau de P.S. L'ivresse de l'échec lui a monté à la tête.
Le Valls est humilié, obligé de faire la queue chez les Macrons, il risque en plus  de se faire virer de chez les Socialos par l'honnête Camba.
Le FN perd son plus bel ornement
La droite mitonne une de ces trahisons dont elle a le secret, annoncée par une fameuse raffarinade de qui vous savez: tout est dans tout et réciproquement.

Hollande impavide parle, cause, pontifie, célèbre, commémore, aujourd'hui c'était la Journée nationale des mémoires de la traite, de l'esclavage et de leurs abolitions, ou comment le discours victimaire devant le monument aux morts remplace l'histoire.
Sur ce sujet, on lira Hérodote sur une critique de la loi Taubira:
https://www.herodote.net/La_traite_un_crime_contre_l_humanite_-article-17.php

mardi, mai 09, 2017

Comme une sorte de crépuscule

Au premier jour de la nouvelle ère,  on fait avec émerveillement  le bilan de l'ancienne, qui touche à la philosophie et sonne comme un rappel des plus grandes leçons de l'histoire

Il y a cinq ans, le Parti socialiste avait tout : Élysée, Assemblée, Sénat, régions, départements et villes. Avec Hollande et ses quarante ministres, avec méthode et imagination , avec obstination et continuité, il a méthodiquement tout perdu, honneur et capital, morceau par morceau, pendant les cinq années du quinquennat.

Non seulement il a tout perdu, mais il laisse un champ de ruines derrière lui, hanté par les meutes d'un autre temps, animé par des haines d'ampleur biblique. Le nouveau président n'est pas encore installé qu'il a déjà de violentes manifs contre lui, il n'a pas encore de parti que les politiciens de tous bords s'offrent impudemment à l'achat, achat évidemment dangereux vu le nombre de trahisons...

lundi, mai 08, 2017

Le retour des sauterelles

47 000 000 d'électeurs, 20 000 000 voix pour  Macron, il a gagné, bravo, mais tout juste, et la course n'est pas finie : restent les législatives qui au terme de la loi de financement des partis politiques sont l'alpha et l'oméga de la chasse au trésor puisque le nombre de voix et d'élus déterminent le montant de l'aide publique aux partis.
Ainsi en 2015, le PS champion de l'aide publique a gratté 25 millions € qui lui ont permis de vivre sur un très grand pied (miam miam) mais en même temps d'oublier ceux pour qui il avait été élu, d'où la dissolution impressionnante du Hamon.

La situation ne se simplifie pas et de nouveaux appétits font claquer les dents, le FN et les Insoumis veulent leur part du gâteau mais les Socialos et les Républicains voudraient préserver la leur, et il faut de la place pour nourrir les macronites, jeunes mais plein d'entrain. Les législatives vont être sanglantes.

Peut-être le moment est-il venu d'augmenter le nombre de parlementaires et de réévaluer sérieusement leurs maigre indemnités.

samedi, mai 06, 2017

Jour de repos (en latin Dies Irae)

Si on en croit les spécialistes, les sondages, les anciens combattants qui en ont tant vu, les anciens combattus qui retournent la jaquette et le vol serré des gerfauts hors du parti natal, demain le nouveau président aurait les yeux bleus, du duvet sous le nez, aucune génétique pourrie d'élu archi-cumulard et pas la moindre casserole ou casier qui lui traîne aux fesses.

On parlerait alors de miracle mais on aurait tort. On demande simplement que tous les élus en poste soient interdits de réélection. et tous les cumulards taxés triple.
C'est une question d'hygiène publique.

jeudi, mai 04, 2017

De l'importance du parler pour ne rien dire

La prochaine fois qu'on organisera un débat Le Pen vs Macron, il faudra penser à des vrais arbitres capables d'éviter la cacaphonie complète et d'empêcher que les deux protagonistes passent leurs temps à se couper la parole et à rendre complètement incompréhensible un débat où, quand t'as eu la réponse , tu sais plus quelle était la question (Coluche)

Comme je ne suis plus le fils de Voltaire, je vais sagement attendre les putains de sondages pour savoir quoi penser et décider pour moi qui a gagné et qui était le meilleur dans le foutu fatras touffu des affirmations péremptoires, des jugements au cordeau du yaka et des platitudes de la pire langue de bois... sans parler des promesses et des jugements...

Soirée éprouvante, et le meilleur reste à venir.
Vivement les législatives qu'on rigole un peu!

mercredi, mai 03, 2017

C’est le sort des familles désunies de se rencontrer uniquement aux enterrements (Audiard)

Difficile de faire un choix en ne faisant pas de choix.
Je n'ai pas été voter au premier tour (élections pièges à cons) et je n'ai pas eu tort , les sondages ayant parfaitement désigné le gagnant.

J'ai l'intention de ne pas aller voter au second tour et me suis déjà fait traiter, selon l'angle de tir, de mauvais français, de graine de facho, de trotskiste attardé, de Hollandais vérolé, de conservateur invétéré sans compter des compliments moins aimables..
C'est très dur que d'être un bon citoyen...

Ce qui remonte le moral, c'est le vol des sauterelles : Le jeune vieux et inusable Baroin, nouveau champion de la droite et candidat premier ministre dans tous les cas de figure,  a choisi un slogan sexy : «Emmanuel Macron a gagné la bataille de l’ambiguïté, nous gagnerons la bataille de la clarté», a-t-il assuré ce matin...
Lorsqu'on se cogne la tête contre un pot et que ça sonne creux, c'est pas forcément le pot qui est vide.

mardi, mai 02, 2017

La fièvre monte à El Pao

Ce matin, la presse tout entière   vote Macron dont le meeting de lundi comptait avec un ornement de choix, la présence de l'inusable Ségolène au premier rang des néo-adorateurs, en robe claire pour ne pas être loupée par les caméras.

La Cruella Le Pen,  hyper-nerveuse et à court de plumes, tombe dans le plagiat des mauvais auteurs et fait rire à ses dépens tout en s'emberlificotant dans les méandres d'un double euro ou double franc, recette infaillible que les Russes , les Chinois, les Birmans, les Cubains  etc. ont exploré avec le succès que l'on sait.
Comment sortir de l'Europe sans en sortir tout en faisant  croire que 2+2=5.

Concurremment, le champ lexical des insultes s'accroît considérablement laissant présager que le face à face Le Pen vs Macron sera le triomphe de l'année en matière de  télé-réalité et disciplines associées.

La supériorité de la télévision sur la radio : vous n’entendez pas seulement les parasites, vous les voyez, c'est de qui ?


lundi, mai 01, 2017

Mémoires encombrantes. Comment veux tu qu'on s'y retrouve ?

Le Pen (le vieux) célèbre la Jeanne d'Arc des Pyramides

Le Pen (la Walkyrie) célèbre une autre Jeanne d'Arc ailleurs dans Paris.

Macron marque la mémoire d'une ratonnade (Brahim Bouarram, Marocain de 29 ans avait été tué par des militants d’extrême droite qui l’avaient jeté dans la Seine le 1er Mai 1995, à la sortie du rassemblement du FN pendant l’entre-deux tours de la présidentielle)

Les syndicats en ordre dispersé convoquent les espoirs divergents des paradis ouvriers, fête du travail ou journée internationale des travailleurs, selon l'épaisseur de la moustache et la vigueur de la branche trotskiste convoquée

Mélenchon plus que jamais mélangiste cultive l'ambiguïté.

Les Cocos vendent du muguet

Pour mémoire, c'est le  24 avril 1941 que Pétain instaura officiellement par la loi Belin le 1er mai comme « la fête du Travail et de la Concorde sociale » Eh oui !

Pour mémoire aussi, La Fête nationale de Jeanne d'Arc et du patriotisme est une fête nationale officielle en France, célébrée chaque année lors du deuxième dimanche du mois de mai, jour anniversaire de la libération d'Orléans le 8 mai 1429 par l'armée française, sous le commandement de Jeanne d'Arc. On ne pense qu'à ça.

A ne pas confondre avec la Sainte Jeanne d'Arc, célébrée par l'Église catholique le 30 mai.

samedi, avril 29, 2017

Tectonique

Faudra bien le long ouiquende du 1er mai pour reprendre son souffle;

Dupont le Saignant bascule du gaullisme inspiré au lepénisme alimentaire. Ca, au moins, c'est clair, comme la lumière d'une carte de crédit.

Mélenchon, malin lui, jouerait à ce qui ressemble à une politique du pire des avatars du trotskisme : Favoriser sans le dire la victoire de Le Pen pour accroître l'entropie bordélique et  faire avancer l'arrivée de la grande révolution pabliste, lambertiste, posadiste, moreniste, ou OCI (cocher la bonne case) ?

vendredi, avril 28, 2017

Comment glaner des votes

Baroin est multicarte.
Il devait être le premier ministre de Sarko. Loupé.
Ensuite il devait devenir le premier ministre de Fillon. Manqué.
Là, maintenant, il fait la dense du ventre pour devenir le premier ministre de la cohabitation de Macron...

Si Macron succombe , ce ne sera pas forcément à cause des frénétiques de Le Pen, mais bien plus probablement  sous le poids de l'affection encombrante de ses nouveaux et si nombreux amis et ralliés, récemment Bové, Villepin, Valls, Raffarien, rien que du neuf, du lourd et du franc. Ne pas oublier Zidane...

En attendant et c'est comme un coup de pied dans les burnes des anciens fachos,
http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20050113.OBS6101/le-pen-minimise-oradour-puis-accuse-les-medias.html
Macron est à Oradour, symbole d'entre les symboles, dont l'histoire mérite plus que mention d'une compétition d'images...
http://www.ldh-toulon.net/Oradour-le-4-septembre-2013.html

Parlez-vous SNCF ?

Elle est très très forte la bande d'allumés lexicopathes et publidélirants qui a convaincu la SNCF d'abandonner le sigle TGV connu dans le monde entier (c'est probablement ce qu'on lui reprochait) pour le remplacer par l'improbable InOui qui ne veut rien dire dans aucune langue et qui est imprononçable dans beaucoup.

Sémanticiens en toc, créatifs en poil de lapin, cheminots hypnotisés, un train est un train et pas un jeu de mots douteux de débutants en hypokhâgne surtout que les services offerts par la SNCF à côté du transport proprement dit sont très très loin de l'inouï...

La vieille dame n'en perd pars pour autant son sens de l'humour et promet de ne pas augmenter les tarifs de ses ex-TGV...Juste pour rigoler !