jeudi, avril 27, 2017

La foirade totale

C'est un malin le François qui affirmait qu’il allait laisser à son successeur un « pays en bien meilleur état que celui qu’il avait trouvé »,
et un coup dur pour le bilan du fantôme qui s'éloigne : 
Le chômage a connu en mars sa plus forte hausse en quatre ans, pour s'établir à 3,51 millions, qui vient éclipser l'embellie supposée de 2016 et laisse une situation parfaitement merdeuse au futur président.

Symboliquement, l'annonce était faite au moment ou le Macron et Le Pen témoignaient à l'unisson de leur impuissance devant le désespoir des 285 salariés de Whirlpool Amiens dont le groupe paupérisé pèse 21 milliards de CA pour 100 000 employés et au moment où le tribunal de commerce de Bobigny ordonnait la liquidation judiciaire de l’enseigne de mode à petits prix Mim et la fermeture immédiate de 162 boutiques, qui entraînera la suppression de 791 emplois en CDI,
Saint François priez pour eux!

Pour l'occasion, les candidats inauguraient leur nouveaux slogans de campagne, neufs, originaux, inventifs et puissamment inspirés
Ensemble la France, pour Macron
Choisir la France pour Le Pen.

Ou bien c'est l'inverse ?

mercredi, avril 26, 2017

La marotte mémorielle: des votes pour pas cher

Dans le grand fracas des brasseurs d'estrade, l'annonce un peu dérisoire est passée largement inaperçue.
Hollande, toujours ambitieux a annoncé, lundi 24 avril, l’instauration chaque année dans les établissements scolaires « d’une semaine de la recherche sur les génocides, les crimes contre l’humanité et les crimes de masse » pour faire suite aux innombrables célébrations qui encombrent l'école et soulagent les politiciens toujours présents  obéissant ainsi à l'action des lobbies de la mémoire.
http://armenews.com/article.php3?id_article=141019

L'association historienne Les Clionautes répond avec justesse à cette nouvelle injonction morale et politicarde :
https://www.clionautes.org/spip.php?page=article&id_article=3874


P.S. On est décidément les meilleurs pour juger et condamner les autres :
Le régime de Damas est responsable de l'attaque chimique qui a fait 87 morts le 4 avril à Khan Cheikhoun. C'est ce qu’affirme la France dans un rapport de 6 pages que le ministère des Affaires étrangères vient de publier. (Reuters)

A force de fouiller la mémoire des autres, on en vient à oublier que nous aussi nous avons une mémoire :
C'est dire qu'une semaine de recherche à l'école risque de ne pas suffire à épuiser le sujet...

mardi, avril 25, 2017

Entre deux tours, hourds et merlons

Ca fait plus de six mois que sans désemparer, on vogue de primaires en élections et de premiers tours en finale pas vraiment finie puisque les législatives viennent prolonger le plaisir. Et c'en est un de plaisir que de voir la droite se fracturer raide après la chute de Fifi  et reconstituer les familles ennemies de la mafia qui rêvent chacune de donner un premier ministre de cohabitation à Macron. La place va être chère...

La gauche (enfin ce qu'il en reste) n'est pas plus flambante qui, à l'instar de la CGT et de la Méluche, n'est pas foutue de soutenir franchement le  Macron au titre de la la subtile distinction trotskiste entre ennemi et adversaire. Les Socialos modèle Epinay essaient, eux,  de coller au Macron et de se déguiser en futurs parlementaires. Dur, dur de gagner sa vie sans travailler.

Les pantalonnades des matamores font oublier que la dette publique a progressé de 50 milliards en 2016 pour atteindre 2147,2 milliards le 31 décembre 2016, selon les stats et représente 96 % de la richesse produite par la France, contre 95,6 % du PIB fin 2015.

Tout va bien. C'est où, les freins ? Et qu'est-ce qu'on fait dans un cas pareil ? demandait le mécano de la Générale.

lundi, avril 24, 2017

On est passé tout près, et même pas loin

Evidemment on ne va pas bouder son plaisir de voir le camion-benne de la démocratie déposer à la décharge les restes et cadavres d'un nombre conséquent de propriétaires de la République, qui encombraient le sous-sol des banques depuis des décennies.

Quand même, la liste est belle et longue, qui du Sarko au Fifi, de Duflot à Mélenchon, de Juppé à Hollande, marque la nécrologie d'une époque, avec la réserve que certains d'entre deux remuent encore et sont dotés d'un gros pouvoir de nuisance. Heureusement les couteaux de leurs amis sont tirés.

Le revers de la médaille est que l'on se retrouve donc au second tour  avec Macron l'inattendu et la Le Pen la trop attendue et entendue. C'est nous refaire comme prévu le vieux coup du front républicain qui est toujours un merveilleux alibi pour ne rien changer et reconstituer  les ligues de propriétaires menacés par la faillite.

La preuve c'est que les bourses du monde ont joyeusement salué ce matin le résultat du premier tour et que Copé, toujours vivant,  dissertait au même moment sur l'avenir de la droite. Une cohabitation n'est jamais loin.

dimanche, avril 23, 2017

A quelle heure connaîtra-t-on les résultats du premier tour de la présidentielle?

Réponse; comme à l'accoutumée cet après-midi, dès que  les médias de Suisse et de Belgique ont fait leurs calculs, alors que les médias français doivent se contenir jusqu'à la fermeture des bureaux de vote aux termes d'une réglementation du siècle dernier datant évidemment d'avant la naissance d' Internet.

Réglementation contemporaine de l'affichage de la bobine des candidats sur les 700 000 panneaux électoraux en tôle galvanisée  défigurant l'accès aux 69684 bureaux de vote sans préjuger de l'envoi de 600 millions de tracts par la poste...comme si la radio, la télé et Internet n'existaient pas.

Sans compter que 50 000 policiers et gendarmes ont été déployés...

vendredi, avril 21, 2017

Comme d'hab

Le scénario est écrit.
Attentat, discours innombrables de circonstances, paroles adéquates, conseil de guerre, sécurité maxi, deuil national, hommage de la nation...la démocratie n'a pas peur, c'est vrai , elle n'a pas peur des terroristes mais elle est terrorisée par ses politiciens.

Comme d'hab aussi, le tueur abattu était archi-connu de la Justice, des Renseignements et de la Police, multi-condamné et multi-relaché, un vrai client régulier et abonné.

Malgré cela, on n'a pu rien prévenir sauf, d'après les bons apôtres, à mettre en danger ladite démocratie, on ne pouvait même rien faire précise le ministre de l'intérieur tout neuf dont on s'est doté par défaut et qui se dissout dans quelques jours...

Combien de flics abattus faudra-t-il pour que les manchettes de lustrine changent le format des bordereaux et permettent de prévenir les crimes au lieu de commenter le fait qu'on a pas pu l'empêcher ?

A terme, il serait infiniment dangereux de laisser la prophylaxie aux extrémistes de tout poil qui pullulent dangereusement ces jours-ci au gré des surenchères.

jeudi, avril 20, 2017

Le tout à l'ego et le vide sidéral

La suite  d'intervious des candidats à la présidentielle était d'une terrifiante vacuité, copie conforme des pires clichés mâtinés d'une épuisante langue de bois. Nous sommes un grand pays d'ailleurs moi moi moi yaka yaka faukon...et bla et bla et bla. Vide

Au moment ou j'écrivais ce billet, je venais de passer sans discontinuité de Hamon à Dupont-Machin en attendant  le suivant de la liste cependant qu'au même moment... la PP annonçait qu'un policier a été tué et un autre blessé par balles sur les Champs-Elysées.

Images de drame. Discours décalé. Impuissance crasse d'un gouvernement. La soirée est réussie. Au même moment aussi, le Hollande se félicitait des résultats de son quinquennat. Il va causer plus tard.
Synchro le mec.

mercredi, avril 19, 2017

Angoisse

Les hologrammes de Mélenchon sont difficiles à lire.
Non , contrairement à ce que tout le monde avait compris Mélenchon ne veut pas  quitter l'Europe mais appliquer son plan A  qui consisterait très finement à, grosso merdo,  tout faire payer par ces salauds d' Allemands, coupables d'être trop prospères, à savoir

- mettre fin à l’indépendance de la Banque centrale européenne (BCE), modifier ses missions et statuts, autoriser le rachat de la dette publique directement aux Etats, interdire à la BCE de couper les liquidités à un Etat membre ;

- dévaluer l’euro pour revenir à la parité initiale avec le dollar ;

- organiser une conférence européenne sur les dettes souveraines débouchant sur des moratoires, une baisse des taux d’intérêt, des rééchelonnements et des annulations partielles ;

- mettre en place un protectionnisme solidaire.

Dans l'épais brouillard qui règne sur la France, on en viendrait à se  demande si les propositions des clowns économiques  ne sont pas des manoeuvres divines destinées à favoriser le vote utile des candidats moins dérangés de la liste. Ou bien dans l'autre sens, l'annonce d'une finale luciférienne entre les forcenés du populisme.

mardi, avril 18, 2017

Seigneur, par pitié, faites les taire

Il est grand temps que la campagne présidentielle arrive à son terme, la plupart des candidats ayant le plus grand mal à se contenir et à ne pas tomber dans le caca nerveux caractérisé.

Le Pen qui retombe aimablement dans un humanisme modèle 1933 propose tout uniment un moratoire sur l'immigration tandis que Nicolas Dupont Saignan propose sans trembler un plan Marshall pour l'Afrique de 200 milliards.... au frais des Allemands.

Hier Mélanche Tout marchait sur les eaux à la proue d'une péniche à l'instar du Christ survolant le lac de Tibériade ,en chantant les incantations sud-américaines de Chavez El capitalismo, el modelo de desarrollo destructivo está acabando con la vida, amenaza con acabar definitivamente con la especie humana." Vamos, hombre!

Dans un entretien à La Voix du Nord (ce jour), le Fifi, comme à l'habitude accompagné par une concert de casseroles a  estimé que ses « 36 ans au service du pays » lui donnaient « plus d'autorité morale » pour gouverner le pays que les « trois ans passés à la banque Rothschild » par  Macron. Autorité morale...les grands mots tout de suite... Heureusement on a les sondages pour  éclairer les larges masses...

dimanche, avril 16, 2017

Chocolats de Pâques

Dans un geste d'une rare audace visionnaire et d'un joli tempo du chocolat de Pâques, Hollande le Vaillant Guerrier en fin de course au trésor a officialisé hier matin la naturalisation française de 38 Tirailleurs Sénégalais.

La mesure est assez économique et calculée au plus juste par un état méchamment rapiat, étant donné qu'il y aurait aujourd'hui encore un millier d'anciens tirailleurs sénégalais encore en vie, dont beaucoup vivent dans une abondance matérielle à imaginer, l'idée étant d'attendre la mort de ces encombrants témoins pour leur témoigner une reconnaissance inutile et surtout peu coûteuse.

En ces temps où les trompettes patriotiques sonnent à plein pavillon les mensonges rituels des pousses au crime, on trouvera le temps de relire la belle et si triste histoire des tirailleurs sénégalais
https://fr.wikipedia.org/wiki/Tirailleurs_s%C3%A9n%C3%A9galais
et en particulier l'épisode particulièrrement éclairant du massacre de Thiaroye (1944)
http://ldh-toulon.net/le-massacre-de-Thiaroye-une.html

samedi, avril 15, 2017

On peut toujours trouver plus cons que les supporters : y'a les sportifs. Parce que les supporters, ils sont assis : les autres, ils courent ! (Coluche)

Les aimables affrontements qui ont éclaté en marge de la rencontre entre Lyon et le Besiktas Istanbul, jeudi dernier, soulignent le sens des affaires des autorités françaises et du club lyonnais qui n'ont jamais voulu tirer les leçons des incidents de Marseille pendant l'Euro 2016.

Comme à Dortmund, la grande morale de ces matchs passionnants et insensés à la limite des jeux mortels de l'antiquité, est que le fric est largement plus important que le ballon et le sport. Dans cet esprit, on attend beaucoup de l'accueil des Turcs dans le match retour.

Scandales, pots de vin, accidents, meurtres, hooliganisme, magouilles, dénonciations, dopage, coups bas, tricherie, caisses noires, inculpations violence...l'important est de participer (Ph. Geluck)

vendredi, avril 14, 2017

Celui qui doit être pendu à Pâques trouve le carême bien court

Comme si la partie n'était pas assez rigolote et sanglante entre les quatre finalistes éventuels de la chasse au trésor, on découvre, dans l'indifférence la plus totale, que quelques 500 000 électeurs sont inscrits deux fois sur les listes électorales; ce ne serait pas de la fraude mais un bug informatique, toujours commode à invoquer surtout en ce temps pascal de miracles à répétition.

Cette élection devient décidément une croix lourde  à porter, quand, à force de dégager les éternels de la politique, on se retrouve avec un choix particulièrement réduit de bouches-trou vantards et incertains dont l'élection par défaut pourrait laisser présager de terribles périodes de cohabitation et d'impuissance radicale, ce qui à la vérité ne nous changera guère.

Ce pauvre Gaston Hollande, en cinq ans, a en effet  tout perdu et gaspillé de son maigre crédit initial, des élections successives et de sa propre succession, et même de la survie de son parti, donnant l'impression de s'être ligoté lui même dans les méandres  de son étrange énurésie verbale.

Au secours, les Trotskistes reviennent !

Où l'on découvre incidemment que Mélenchon prévoit dans son programme d'adhérer à l'Alliance bolivarienne pour les peuples de notre Amérique (Alba), une organisation politique et économique anti-atlantiste créée en 2004 par Hugo Chávez et Fidel Castro.

Dans son chapitre 62, «Construire des coopérations altermondialistes et internationalistes», il est en effet précisé qu’il faut «instaurer une politique de co-développement avec l’Amérique latine et les Caraïbes en adhérant à l’Alba»

L'Alba compte aujourd’hui douze membres parfaitement intéressants et spécialement démocratiques : le Venezuela, Cuba, la Bolivie, l’Equateur, le Nicaragua, Sainte-Lucie, Saint-Vincent-et-les-Grenadines, la Dominique, Antigua-et-Barbuda, Grenade et Saint-Christophe-et-Niévès. L’organisation compte aussi trois pays observateurs : Haïti, l’Iran et la Syrie. En 2009, la Russie avait aussi été invitée au sommet de l’Alba au titre d’observateur....

jeudi, avril 13, 2017

Grigris puants et potions magiques

Hamon, le hamster socialo-socialiste candidat  à l'élection présidentielle, a dévoilé son plan magique pour créer un million d'emplois en France dans un entretien publié ce matin dans Les Echos.
Un million seulement ?

Ce qui nous sert d'absence de gouvernement a réitéré son engagement européen et ses prières aux dieux de la météo économique pour ramener le déficit public sous la barre des 3% du produit intérieur brut, dès 2017.
Comique de répétition ?

Hollande émet un étonnant avis et et parle « d’une campagne qui sent mauvais », en faisant notamment allusion à un éventuel duel Le Pen-Mélenchon au second tour... alors que c'est lui qui, à l'instar de l'oncle Eugène à la fin du banquet,  a pété sous la table et accuse habilement les voisins d'être la cause cause de  la mauvaise odeur.
Suprême habileté ou prout mal contenu?

mardi, avril 11, 2017

Le ciel, qui semblait suspendre en faveur de la piété de la reine la vengeance qu'il méditait, commença à se déclarer (Bossuet)

D'après les informations publiées par Mediapart selon lesquelles son épouse Pénélope a été rémunérée par l'Assemblée nationale dès 1982 (et non à partir de 1997 comme il l'a affirmé dans un premier temps), le Fifi candidat de la droite à la présidentielle n'a pas souhaité répondre et donne l'impression de se balader dans un champs de mines.
M. le prince, par une immodération invincible, a ruiné tous les avantages que la fortune et la nature avaient joints à l'envi en sa personne

Il ne sera pas le seul à sauter et on a une pensée compatissante pour les gros bataillon d'ambitions désespérées qui lui ont confié leur sort et leur fortune. La politique c'est très amusant quand il y a du sang, du drame et de le vengeance.


lundi, avril 10, 2017

Le temps qui apporte des remèdes aux maux, les rend quelquefois incurables (Chevalier de Méré)

C'est en 1946 que la Guyane reçut le statut de département d'outre-mer, hier donc; depuis cette date ce sont 28 préfets qui se sont succédés à Cayenne, complétés et assistés par d'innombrables élus dont l'action désintéressée fait l'admiration des citoyens du territoire, à l'instar de Léon Bertrand, ancien ministre de Chirac et maire de Saint-Laurent du Maroni et président de la communauté de communes de l’Ouest guyanais (CCOG), à trois ans de prison ferme avec mandat de dépôt, 80 000 euros d’amende et trois ans d’inéligibilité pour « corruption passive » et « favoritisme » le mois dernier.

La Guyane dispose même d'un Congrès des Élus de Guyane composé des députés et sénateurs élus en Guyane, des Conseillers à l’Assemblée de Guyane et des Maires des communes de Guyane...et distinct de l'assemblée territoriale. Il n'y a pas de petits profits

Tant d'avantages ne sont pas sans résultats :
- un taux de violence supérieir de 12 fois à celui d'ici
- un taux de chômage double de la France métro
- 3 fois plus de RSA et CMU
- coût de la vie supérieur de 40%
- moitié moins de médecins par tête d'habitants et autant d'écoles et d'hopitaux qui manquent
etc...

Et en plus ces ingrats qui ne comprennent rien à rien se rebiffent et continuent à protester alors que le moment n'est pas du tout à la Guyane mais au choix du gus qui continuera à soigneusement ne rien faire en Guyane sauf de faire décoller des fusées.

dimanche, avril 09, 2017

Comment dire ?

La Le Pen, reprise par les vieux démons négationnistes opine que la France n'était«pas responsable» de la rafle du Vel d'Hiv en 1942 à Paris, au cours de laquelle plus de 13.000 juifs parisiens de 2 à 60 ans, tous Juifs apatrides (il s'agissait notamment de Juifs anciennement Allemands, Autrichiens ou Polonais) avaient été arrêtés et pour la plupart déportés au camp d'extermination d'Auschwitz-Birkenau.
Il avait fallu attendre 1995 pour que Chirac reconnaisse officiellement « que ces heures noires souillent à jamais notre histoire, et sont une injure à notre passé et à nos traditions. Oui, la folie criminelle de l'occupant a été secondée par des Français, par l'Etat français ».

Le Pen dépasse les borgnes. À la télé il fait führer (Coluche)




samedi, avril 08, 2017

Une élection historique

Fillon en Auvergne s'auto-compare à Vercingétorix même si on n'est pas  entièrement certain des emplois occupés par Madame Vercingétorix.

Macron a des élans oratoires et des poussées orgasmiques dans les aigus qu'en d'autres temps on aurait qualifié de christiques.

Mélenchon qui vit depuis toujours aux frais de la République dans ses emplois les plus juteux essaie de se déguiser en Spartacus martyr de la République bourgeoise.

Marine le Pen est évidemment la réincarnation de Jeanne d'Arc qui veut brûler l'euro que n'ont pas les Anglais.

Hamon , Judas en son temps, essaie de jouer au Brutus et devient le traître de comédie qui se fait trahir par ceux-là mêmes qu'il a trahi.

La plus grande leçon de l'histoire est que l'homme ne tire presque jamais de leçons de l'histoire...

vendredi, avril 07, 2017

Messieurs les Américains tirez les premiers

On voit très mal en quoi bombarder les forces de Bachar va améliorer en quoi que ce soit le sort des peuples syriens et restaurer la paix dans la région.

L'exemple et expériences irakiens, pour ne parler que d'eux, montrent assez que les bombardements US ont fortement compliqué la situation jusqu'à déclencher une guerre civile et religieuse dont nul ne prévoit la fin avant très longtemps.

En plus, mais c'est anecdotique, s'asseoir sur les Nations Unies, c'est évidemment très pratique mais pas forcément conforme à la légalité internationale plus ou moins admise et toujours professée.

Le sujet va être à l'ordre du jour des candidats à la présidentielle. Pour mémoire. Entre les amis de Poutine, les moralisateurs, les pragmatiques et les anti-terroristes le débat va être vif mais théorique et surtout marqué du sceau de la très grande  prudence.
Honnêtement, qui va se risquer à perdre des voix pour défendre les Syriens ?

jeudi, avril 06, 2017

Le drame quand on est président, c'est que si on entreprend de résoudre les problèmes, on n'a plus le temps de gouverner (Mafalda)

On entre décidément dans la période de faux deuil de la  fin du quinquennat, avec les désespérants bilans de Hollande et de ses gouvernements, à tous les coins des média, bilans vite faits avec un chômage qui ne chôme absolument pas, une dette publique considérablement accrue hors de toute perspective de remboursement avant plusieurs siècles, un déficit budgétaire toujours aussi peu contrôlable et des engagements internationaux prétentieux  et finalement peu efficaces.
Pour ne pas parler du reste...et particulièrement de la hausse des prélèvements obligatoires et autres joyeusetés fiscales.

Après le Chirac et le Sarko, c'est la même pente descendante des présidents impuissants mais auto-satisfaits qui ont tout loupé, même ses innombrables discours étaient difficilement compréhensibles et laissent le pays fractionné, affaibli, sans vision, sans candidat et sans boussole, sans politique ni parole autre que celle du politiquement correct.

La bonne nouvelle c'est donc évidemment le départ de Hollande, la très mauvaise nouvelle c'est qu'on va élire un genre de clone qui ne  changera rien à rien sinon la fortune du titulaire remplaçant et de sa mafia...

mercredi, avril 05, 2017

Dialogues de sourds pour muets bavards

Le grand débat des 11 de l'équipe du mensonge national était parfaitement inintéressant mais néanmoins j'ai bien aimé la révélation du film et, derrière le ballet des faux  culs, des prétentieux,  des inutilités et autres menteurs majuscules, la vigueur toute printanière de Poutou, en habit de Cyrano ouvrier

Il n'avait pas forcément grand chose de bien original à dire, le Poutou,  mais il l'a déclamé, bille en tête,  avec beaucoup de verve et d'entrain, et fut d'ailleurs le seul applaudi assez spontanément par un public trié sur le volet des grandes ambitions.
Fallait voir au même moment la gueule embarrassée des grandes consciences honnêtes, sourires jaunes et gueules en coin de faux cathos à confesse.

C'est dans ces moments là qu'on se fécilite d'avoir une sacrée bonne télé de divertissement, même si ça manquait un peu de sang et de violence, un schmilblick qui te fait avancer une démocratie franche comme un âne qui recule.

"Depuis janvier, c’est le régal. Fillon, que des histoires. Plus on fouille et plus on sent la corruption et la triche. (…) On a aussi Marine Le Pen, pareil, on pique dans les caisses publiques et le FN, qui est antisystème, ne s’emmerde pas car se protège grâce à l’immunité parlementaire, donc peinard.» 
(Poutou dans sa tirade qui fera anthologie)

dimanche, avril 02, 2017

Guyane, en ton nom...

A ce stade, le gouvernement espère se tirer de l'affaire guyanaise au moindre coût avec des fausses promesses de trucs déjà promis mais jamais réalisés, avec des dépenses prévisionnelles modestes étalées sur dix ans par un gouvernement en dissolution qui disparaît à jamais dans trois semaines et avec de très vagues déclarations d'intention proto-anticolonialistes et politiquement correctes qui elles ne coûtent rien.

C'est étonnant de voir à quel point les méthodes les plus éculées du mensonge gouvernemental peuvent encore être utilisées et combien les larges masses pourraient se faire avoir avec  une grande bonne volonté, à moins que, tout classiquement, les dites bonnes volonté se soient simplement vendues à l'encan.

On lira avec beaucoup d'intérêt cette histoire récente  du foncier en Guyane, qui appartient dans sa quasi-totalité à l’État français et qui montre que la Guyane n'est pas la France et ne risque pas de le devenir dans un futur proche sauf pour la petite minorité qui  profite  financièrement  du délire administratif et politique.
http://www.guyane.cnrs.fr/IMG/pdf/2014_rapport_ZDUC_final.pdf

samedi, avril 01, 2017

Plus qu'on se rapetisse, plus que les rêves sont grands

Hier à Toulon, Fillon a sorti le képi  et  promis d’augmenter les moyens des forces militaires françaises.
Sacrées promesses assez belles pour qu'on sache immédiatement qu'elles sont irréalisables, sauf si, on peut toujours rêver, l'Allemagne paye...


« Je m’engage à une augmentation régulière et substantielle du budget de défense afin d’atteindre l’objectif des 2 % du PIB avant la fin de la loi de programmation militaire, en 2023 », a promis le Fifi qui reprend ainsi une autre promesse de Hollande. Aujourd'hui le dit budget représente 1, 77% du PIB....en forçant le trait et en empruntant comme des malades, malgré des prélèvements obligatoires de folie.

Une augmentation du budget pour moderniser la force de dissuasion nucléaire (ben voyons) et préparer la succession du porte-avions Charles-de-Gaulle dans un monde menacé par le « spectre de conflits en Corée et  en mer de Chine », par le « terrorisme islamique » ou encore par « la poussée migratoire » Ouah, mec, 
C'est nous qui va remplacer les Amerloques comme policiers du monde. Vaste programme.

A titre de comparaison on donne le programme du Parti Rhinocéros du Canada dont le credo de base est de ne jamais tenir ses promesses électorales.

  1. Fournir une éducation plus élevée aux Canadiens en construisant des écoles plus hautes.
  2. Unifier Cuba et le Québec pour former un pays appelé Cubec.
  3. Mettre la dette nationale sur une carte Visa et la déclarer volée par la suite.
  4. Offrir une goupille à l'île de la Grenade.
  5. Raser les montagnes Rocheuses et les transporter dans les Grands Lacs, pour aplanir les disparités régionales et obtenir un Canada uni.
  6. Réduire la vitesse de la lumière parce qu'elle va beaucoup trop vite.
  7. Abolir la loi de la gravité.
  8. Pour économiser l'énergie, mettre de grandes roues à l’arrière de toute voiture de sorte qu’elles roulent toujours en descendant une pente.
  9. Interdire les hivers Canadiens.
  10. Vendre le Sénat canadien au marché d’enchères d’antiquités en Californie.


vendredi, mars 31, 2017

Un banquier est toujours en liberté provisoire (R Poincaré)

Pendant que les clowns amusent le public et agitent les hochets, les affaires sérieuses continuent très normalement

Le parquet a annoncé l'ouverture d'une enquête judiciaire portant sur "plusieurs milliers de comptes" en Suisse non déclarés auprès du fisc français. Le Crédit suisse a lui même reconnu que des perquisitions ont eu lieu dans ses bureaux à Paris, Londres, Amsterdam et en Australie. L'enquête porterait sur plus de 58.500 comptes suspects.

Les 20 plus grandes banques européennes génèrent un quart de leurs bénéfices dans des pays où l’imposition est faible, voire inexistante, parfois sans aucun employé sur place, selon une étude de Oxfam.
Les plus mauvais élèves seraient Barclays et Deutsche Bank mais les quatre plus grandes banques françaises y sont aussi présentes, notamment au Luxembourg et aux îles Caïmans.

L'ONG analyse, non seulement les banques sont un rouage essentiel de l'évasion fiscale des individus et des entreprises mais elles sont aussi elles mêmes consommatrices de paradis fiscaux, « la palme de la meilleure performance revenant à BNP Paribas qui n'a payé aucun impôt sur les 134 millions d'euros de bénéfices enregistrés aux îles Caïmans.»

Naturellement tous les candidats à la présidentielle, y compris les plus anticapitalistes, les plus rouges, ceux avec le couteau entre  les dents, observent un pieux et absolu silence sur le sujet. Le pèze c'est sacré et les banques de droit divin. La preuve, le gouverneur de la banque de France est un ancien de la BNP...par hasard...

jeudi, mars 30, 2017

Emmanuel Fillon, Bernard Mélenchon, Marine Hamon et les autres

La confusion est telle et les chimères si nombreuses et grimaçantes  que Le Monde organise doctement une journée d'étude sur l'abstention qui en dit très long sur le mépris abyssal des électeurs vis a vis d'une classe politique qui pourrit sur pied mais dans l'abondance, le confort et l'autosatisfaction et que seul Coluche a su décrire pour longtemps.
« Les hommes politiques on devrait les faire souffler dans le ballon pour savoir s’ils ont le droit de conduire la France au désastre »

Qui imagine en effet qu'aucun des candidats élu, quel qu'il soit, puisse conduire la France ailleurs que vers un désastre majuscule pire que celui laissé par le couple infernal Sarko Hollande et annoncé par de délirantes promesses d'autant plus irréalisables que nulle majorité autre que de circonstance passagère ne les soutiendra vraiment ? 
"La droite vend des promesses et ne les tient pas, la gauche vend de l’espoir et le brise"

Camarades, abstenez vous contre !

mercredi, mars 29, 2017

L'habitude du désespoir est plus terrible que le désespoir lui-même (Camus)

D'après les instituts cités par Le Figaro, le programme économique du Macron n'est pas financé, multiplie les dépenses et ne résorbera pas le déficit.
Ce n'est pas là une bien grande découverte, et à l'instar de tous les candidats , le but du Macron n'est absolument pas de restaurer l'économie mais d'arriver au pouvoir à tout prix, y compris celui d'aggraver une situation qui est déjà désastreuse.

Le meilleur dans le pire, c'est Hamon, pitoyable réfugié des socialismes modèle 1945, qui a tout fait pour saloper le quinquennat de Hollande, qui y est magnifiquement parvenu et qui s'étonne ingénument d'être trahi par les mecs que lui même avait trahi. C'est beau comme de l'antique. La lutte des Voraces et des Coriaces.

De l'autre coté du Rio Merdo, c'est toujours l'affaire du Fénélope Pillon (mise en examen pour complicité et recel de détournement de fonds publics, complicité et recel d'abus de biens sociaux, recel d'escroquerie aggravée) qui nourrit le sentiment plus général d'une immense décomposition putride dans les marais des ambitions et des intérêts purement personnels...d'autant que au dessus de la scène du carnage, vole le fantôme Le Pen et ses théories économiques grotesques.

Les politiciens, faut leur marcher dessus. Et du pied gauche, ça porte bonheur...(d'après Chirac)

mardi, mars 28, 2017

Le doux souffle des alizées

Oui, la Guyane se porte très mal et les gouvernements successifs s'en foutent royalement, surtout le brillant dernier qui abandonne la barre dans 4 semaines. Alors, vous imaginez ...la seule prison de la région est surpeuplée, le trafic de drogue explose, les armes pullulent, le chômage monstrueux,  les écoles à la ramasse et l'économie en lambeaux...et alors ? Normal, à part Kourou, à quoi voulez vous que l'on s'intéresse ?

La seule discussion gouvernementale qui vaille ces jours ci est de savoir comment continuer à ne rien faire tout en donnant l'impression d'agir, resucée de vieux crédits non affectés, de plans stratégiques pour la prochaine décennie et autres remèdes bidons des diafoirus de la préfectorale et de l'énarchie. Tenir 4 semaines, c'est tout, ce n'est pas le bout du monde, on devrait y arriver à moindre coût, une pincée de bonnes paroles et une brassée de promesses. Comme d'habitude...

lundi, mars 27, 2017

Mangroves et vasières

Ils en ont de la chance les îliens de Guyane.

Après la délégation interministérielle de haut niveau qu'ils ont bloquée, ils sont avoir droit à la visite d'une délégation ministérielle pour laquelle les candidats se bousculent et tout particulièrement la valeureuse sous-ministre des outremers qui va laisser une jolie trace courageuse dans l'histoire de la rue Oudinot...

Elle a tort et la Guyane vaut bien une fusée, mais, s'il vous plait, que les Guyanais se gardent les ministres envoyés, par exemple  pour nourrir les caïmans du Maroni.

Nous, ici, en France trépolitaine, des ministres on en a beaucoup, ,beaucoup  trop, comme un surplus, surtout si on remarque que Hollande c'est un incessant du gouvernement, déjà 5 gouvernements, 15 remaniements, 74 ministres et secrétaires d’Etat, et il reste encore un mois au quinquennat, largement le temps de perdre et remplacer  une ou deux excellences prises la main dans le sac, surtout dans le sac du contribuable.

dimanche, mars 26, 2017

Sur un petit air de zouk guyanais

J'entendais ce matin l'obscure sous-ministre des DOM-TOM expliquer laborieusement qu'elle suivait l'affaire de Guyane (la grève générale) de très loin, qu'elle avait essentiellement l'intention de ne rien faire et surtout pas de se rendre là bas.
Normal, une ministre des DOM TOM est terrorisée par  l'Outremer, source d'emmerdements maximaux, particulièrement en ces nerveux  temps électoraux et préfère rester rue Oudinot  dans l'auguste bâtiment du ministère des colonies, bien au chaud près des Invalides.

Elle devrait expliquer à ses mandants que le fait d'être un département français est juste une astuce de l'histoire, une simple évolution du vocabulaire colonial et un moyen d'acheter les élites soit-disant élues pour un sage respect du statu quo.
Honnêtement, faudrait-il s'occuper du nombre considérable de pauvres en ces terres lointaines, alors que le nombre de pauvres en jachère dans la métropole frôle les 9 millions sans qu'aucun des candidats à la magistrature suprême  ne bouge l'oreille ou ne verse sa larme ?

L'outremer n'existe que pour apporter ses suffrages aux candidats qui s'y succèdent, et le vote présidentiel passé, doit retourner  au statu quo ante.
Le schéma est donc de promettre rapidement  pour, très vite, ne pas tenir  vu que dans un mois, le gouvernement qui a promis sera dans les poubelles de l'histoire et que les élus guyanais se battront pour l'élection législative, seule affaire vraiment importante.

samedi, mars 25, 2017

Les fous passent, la folie reste.

Il y a des sujets obscènes que les candidats à la présidentielle n'abordent jamais, et surtout pas pendant les week-ends de printemps. Avant tout, pour ne pas gâcher le pique-nique et la sortie en hyper-marché.

La France a enregistré en 2016 un déficit public légèrement plus élevé que prévu (!!!), à 3,4% du produit intérieur brut, soit 75,9 milliards d'euros, au lieu des 3,3% promis par ce qui s'honore bien abusivement du nom de gouvernement.

Selon l'Insee, la dette publique a  continué sa progression pour atteindre 2.147 milliards € fin 2016, soit l'équivalent de 96% du PIB, contre 95,6% fin 2015.

En 2017, l’État doit financer un déficit budgétaire prévisionnel (mot scientifique désignant le doigt mouillé) de 69,3 Md€ ET cumulativement assurer le remboursement de 115,2 Md€ de dettes à moyen et long terme venant à échéance...Faites le total !